Mes 2 grands sont partis 2 jours chez leur tatie ils se sont bien éclaté. Mais, moi toute seule, mon mari au travail et la petite a la sieste, je m’ennuyai et quand je m’ennuie je cuisine…. Voilà ce qui est sorti de mon four aujourd’hui :

Mes couques suisses

  Pour 15 coupes suisses

·        400g de farine

·        11g de levure

·        1 pincée de sel

·        50g de sucre

·        100g de beurre mou

·        2 petits œufs

·        100 ml de lait tiède


Mettre tous les ingrédients dans le robot pétrisseur ou la machine à pain une fois bien pétri lésé levé 1 h 30 couvert d’un torchon. Au bout de se temps étaler la pâte en un rectangle qui fait environ 0,5 mm d’épaisseur étaler la crème pâtissière froide et ajouter si vous le voulez pépite de chocolat, raisin sec…rouler la pâte pour former un boudin bien serré et le remettre au frigo pendant 30mn sortir la pâte couper des tronçons de 2 cm d’épaisseur et les mettre sur une plaque et laisser levez 1 h dorée à l’œuf battu et cuire à four chaud 180° environ 15 min.

Vous prouver aussi couper la pâte en gros de 6 cm et les mettre dans un plat en formant une marguerite (un au centre et les autres au tour) et cuire environ 35 minutes vous obtiendrez le gâteau appeler « chinois »

Pour le glaçage mélangé 250g de sucre glace avec 1 blanc d’œuf et ajouté jus de citron si vous le trouvé trop épais ajouté du jus de citron surtout pas d’eau. Le mettre sur les couques suisses dés la sortit du four ainsi la chaleur que dégage les couques aide pour l’étalé et le cuit.


Certain aliment nous font plongé dans nos souvenirs dès que l’on croque dedans c’est le cas des couques suisse qui m’emmène au cœur de mon enfance : souvenir des vacances passé avec mes parents où une boulangerie en vendait des géants remplit de crème c’était notre 4 h favoris après la plage et souvenir de mes années lycée où ont couraient faire la queue devant la boulangerie pour être sur t’avoir ses fameuses couques suisses.



Retour à l'accueil